Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 07:30
L'EDA : ce qu'en pensent les artistes (mais pas qu'eux)

"Un lieu aussi intéressant comme cet espace des arts n'a pas une vocation de médiocrité. Une programmation dans un esprit précis, donnant le meilleur pour obtenir de la rencontre, un partage, ce qui est essentiel dans un monde où le lien reste fondamental, prouve que même au-delà des vernissages, l'art accompagne les citoyens néophytes curieux des choses tout en proposant à un public averti de découvrir un travail exigeant et professionnel". CHRISTOPHE MASSE

 

"Il n'était rien de plus difficile que de proposer des cycles d'expositions de qualité dans une diversité de formes et de structures, des arts les plus traditionnels ou classiques à des expressions plus audacieuses et modernistes, relatives à la peinture, à la sculpture, à l'installation, à la photographie et à la vidéographie. C'est à cette offre à la fois exigeante dans le choix et la présentation des oeuvres et destinée au public le plus large que s'est tenu l'espace des arts". JAUME QUERALT

 

"Une communication trés professionnelle et un accueil chaleureux m'ont permis de présenter mon travail dans des conditions optimales". JACQUES FOURCADIER

 

"J'ai désiré exposer à l'espace des arts pour sa grande compétence dans l'organisation des expositions. J'ai pu bénéficier d'un reportage à la télévision régionale. Depuis, j'ai vu la plupart des expositions EDA et n'ai jamais été déçue. C'est un lieu qui défend les artistes et qui s'engage pour faire connaître l'art". CLAUDE URBAN

 

"L'espace des arts est un chance culturelle pour la ville du Boulou. Par la pertinence de ses choix artistiques, il a su insuffler un esprit novateur sans qu'il soit élitiste pour autant, c'est un lieu de référence, offrant une alternative à bien des artistes oubliés par la grosse artillerie des musées subventionnés. Ne pas permettre de poursuivre cette mission serait une erreur de jugement autant politique que culturel". JACQUES LAHOUSSE

 

"Sachant que j'avais dessiné sur le vif lors des "Festivals Jeunes Interprètes", j'ai été judicieusement contactée par l'espace des arts pour y exposer mes travaux durant le Festival. La compétence et l'accueil rencontrés m'ont convaincue". CHRISTINE CARBONEILL

 

"Trés content d'exposer à l'espace des arts pour mettre en valeur mes oeuvres. La bonne réputation du lieu, le fait qu'il ait accueilli déjà beaucoup d'artistes originaux et sérieux me fait me sentir honoré". STEVEN ONGHENA

 

'Les échos que j'ai des expositions à l'espace des arts ont été à chaque fois positifs. Le lieu est connu de pas mal de monde et les initiatives prises démontrent de la compétence". SERGE BRUNA

 

"Nous avons souhaité exposer nos oeuvres à l'espace des arts pour la compétence que nous y avons trouvée dans l'organisation des manifestations". ALIAS & ALIAS

 

"C'est d'abord une grande envie, ensuite ce fut un grand plaisir. Bon éclairage mettant en valeur les oeuvres présentées et surtout, grande compétence de la personne en charge des expositions, professionnalisme et disponibilité. J'ai à plusieurs reprises encouragé d'autres artistes à venir exposer au Boulou". ETIENNE CONTE

 

"Récemment installé sur la commune, une de mes premières découvertes a été l'espace des arts. J'ai déjà exposé à plusieurs reprises en région parisienne et il m'a semblé que participer activement à la vie culturelle de ma région d'adoption était un bon moyen de rencontre et d'échange. L'accueil qu'a reçu ma démarche dés le premier contact a grandement facilité les choses". HENRI PILLET

 

"L'espace des arts est un lieu unique dans le département, on y expose dans de bonnes conditions, on s'y sent bien car l'accueil est à la fois chaleureux, généreux et professionnel. De plus, le choix des exposants, varié mais exigeant fait que l'artiste se sent valorisé car assuré de faire partie de ceux qui comptent (ou compteront) dans le Département. A titre personnel, je ne peux que me réjouir d'avoir exposé à l'espace des arts, longue vie à lui !". MICHEL PAGNOUX

 

"Dans un premier temps, j'ai accepté d'exposer pour le lieu et j'ai ensuite pu apprécier le sérieux que l'on y trouve. On s'y démène pour faire connaître chaque exposition au plus grand nombre. Mon exposition dans ce lieu de bonne réputation m'a apportée de nombreux contacts et une notoriété locale non négligeable". DIDIER TRIGLIA

 

"Il y a quelques années, Guy Moreau et moi-même sommes venus exposer à l'espace des arts parce que l'on est compris et accueilli. Rares sont les lieux où l'on est tant pris en considération". DENIS MICHEL

 

"J'ai accepté d'exposer à l'espace des arts en raison du professionnalisme rencontré. C'est de plus, un trés bel espace tout à fait adapté à des expositions d'art contemporain, ce qui est rare dans des petites villes". BETTINA DAVID-FAUCHIER

 

"J'ai souhaité exposer à l'espace des arts parce que j'y ai apprécié l'accueil réservé aux visiteurs et son professionnalisme, celà m'a permis de mieux me faire connaître dans le Département. J'ai eu de la joie à exposer au Boulou". FREDERIQUE ORUS

 

"Un travail remarquable est fait à l'espace des arts. Bravo!" GILLES OLRY

 

"Celà fait plus de vingt ans que je travaille et expose régulièrement dans le Roussillon. J'ai montré mes peintures dans tous les lieux culturels du Département: Palais des Rois de Majorque, Espace Culturel de Cabestany, La Capelleta de Céret etc; je collabore également avec plusieurs galeries ici et hors département (Paris, Montpellier) et je peux affirmer que l'espace des arts est un lieu où l'accueil des artistes, le suivi des expositions, la compétence sont du plus haut niveau: la Culture picturale y est prise avec le sérieux et l'intérêt dont cette dernière a besoin. La vie artistique se nourrit d'endroits comme celui-ci". MICHEL NOURRY

 

Jaume Queralt

Jaume Queralt

Enseignant des Beaux-Arts, poète, écrivain, journaliste, homme de culture avant tout - surtout quand elle sonnait catalan -, Jacques Queralt a pris la clé des champs ce dimanche 19 avril 2020 au matin à Perpignan. Quelques jours après ses 79 ans, il s'en est allé, laissant derrière lui l'empreinte discrète mais indélébile de son extraordinaire maîtrise des mots. 

Ceux qui l'ont connu ne seront pas étonnés qu'il soit parti en un moment où aucune foule ne pourra le suivre en chantant ses louanges. Ni fleurs, ni couronne. Car Jacques Queralt était de ceux dont l'esprit illuminait les autres, sans jamais leur faire d'ombre. 

Il a donc été emporté en ce dimanche de confinement par la maladie, mais pas par le Covid, puisque le contexte impose la précision. Et c'est avant tout pour sa femme Marie et son fils Paul que ses amis ont le cœur étreint. "Nous ne pourrons pas accompagner sa femme", regrette Christine Giné, frustrée de ne pouvoir leur apporter chaleur et affection à la mesure de son chagrin. L'épouse du poète auteur-compositeur-interprète catalan Pere Figueres, a perdu ce matin quelqu'un qui représente énormément à ses yeux : "Un père, un maître, un frère, un ami..." Alors, l'amie de décennies formule le vœu qu'au moins soit reconnu le talent de cet homme "fondamental pour la culture et l'art dans les Pyrénées-Orientales." 

Pour cela, comme c'est souvent le cas dans nos régions, il faut remonter à la Retirada. Jacques Queralt ("Jaume, comme nous l'appelions", se remémore Josiane Cabanas, qui l'a côtoyé pendant des années, dans les salles de rédaction de l'Indépendant, puis dans les couloirs des services culture de la mairie de Perpignan) était lui aussi un de ces enfants de réfugiés espagnols qui ont franchi les Pyrénées en 1939 pour fuir Franco. C'est en Gascogne qu'il vit le jour en 1941. Il restera attaché à cette terre occitane, où il retournait chaque été selon l'écrivain de langue catalane Joan-Daniel Bezsonoff. Jusqu'à utiliser comme pseudo sur son blog la signature "Met Barran", "Met pour le diminutif de Jaumet et Barran comme le nom du village d'où il était originaire près d'Auch."

D'abord prof aux Beaux-Arts, il intègre dans les années 70 la rédaction de l'Indépendant, alors installée rue Emmanuel-Brousse à Perpignan. C'est là qu'il rencontre un autre de ses futurs complices d'écriture autant que de soirées festives : René Grando. Réunis autour du journaliste sud catalan Xavier Febres, ils forment un trio qui signera une enquête sur la Retirada, publiée en 1981 sous le titre "Français, vous avez la mémoire courte". Un opus augmenté et réédité chez Trabucaire dix ans plus tard, rebaptisé "Camps du mépris". 

Très prolifique dans le journalisme, l'édition, comme dans la poésie ou sur son blog, Jaume Queralt était avant tout un homme de lettres, avec une prédilection pour le catalan, en militant d'ouverture. "Ses poèmes étaient vraiment magnifiques, parfois très exigeants, d'autres fois riches en sonorités chantantes, évoque Joan-Daniel Bezsonoff, citant l'originalité de "Sense recança de l'escalp (Sans nostalgie du scalp)". 

Son talent, sans doute aussi son humilité, son esprit libre et sa force de conviction lui ont également attiré de nombreuses amitiés de renom. Très lié à Jordi Barre, on lui prête aussi des liens avec Léo Ferré ou Jacques Brel. "Roger Peyrefitte le cite même dans ses mémoires", rappelle l'écrivain en catalan, enseignant au Lycée Picasso. "Grâce à lui j'ai connu Claude Massé, Roger Estève, Patrick Gifreu, Pere Figueres, Jordi Barre...", écrit celle qui fut aussi déléguée au patrimoine de la Ville dans un hommage adressé à la rédaction. 

Quand René Grando reste marqué par sa "puissance intellectuelle", Joan-Daniel Bezsonoff salue sa "culture extraordinaire et son immense curiosité". Mais c'est sur d'autres qualités que leurs descriptions s'achèvent : "Il faisait preuve de beaucoup d'humour, parfois déstabilisant, mais il aimait surtout la discrétion, conclut Joan-Daniel quand son compagnon de journalisme retient "sa vraie sensibilité, sa pudeur dans l'expression de ses sentiments. Je suis très heureux d'avoir fait tout ce chemin avec lui."

Sophie Babey

Partager cet article
Repost0
Published by "espace des arts"

Présentation

  • : le blog de l'espace des arts
  • : L'espace des arts est une galerie municipale qui accueille à l'année toute forme d'expression plastique. Vitrine ou portail de l'art actuel (à travers la peinture, la photographie, la sculpture, etc), elle a pour ambition de proposer gratuitement au public des expositions de qualité en permettant aux artistes de présenter un large éventail de leur travail.
  • Contact

Artistes Eda