Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:35
Petite histoire de l'Art

Artips

Bonjour,
Aujourd'hui : "Indélébile"
Où l’on rencontre des tatoués qui restent de marbre.

 

 

2020. Le sculpteur italien Fabio Viale est sur le point de tatouer le dos d'une dame. Il commence par dessiner un motif très coloré, qui se détache parfaitement sur la peau de sa cliente.

Il faut dire que cette dernière est aussi blanche que le marbre… et tout aussi solide. Car la demoiselle est une statue de pierre !

 

Fabio Viale, Vénus Italique, 2020, marbre blanc et pigments, 173 cm, photo : © Fabio Viale
Voir en grand

 

 

La sculpture en question est inspirée d’une œuvre de l’artiste néoclassique Antonio Canova, qui lui-même reprend l’attitude d’une Vénus antique. C’est précisément ce qui intéresse Fabio Viale : re-sculpter à l’identique les grandes œuvres de l’Antiquité gréco-romaine, de la Vénus de Milo au Laocoon.

 

À gauche : Antonio Canova, Vénus Italique, vers 1804-1810, marbre, 173 cm, Galerie Palatine, Palais Pitti, Florence, photo : The Metropolitan Museum of Art
À droite : Aphrodite, dite Vénus de Milo, vers 100 avant J.-C., marbre, 2,02 m de haut, Musée du Louvre, Paris
Voir en grand

 

 

Mais la simple copie du passé ne lui suffit pas. Ici, sa Vénus arbore une gigantesque carpe japonaise, symbolisant la détermination et le courage. Mais comment tatouer un épiderme qui n’en est pas un ?

Viale aurait pu tout simplement peindre la pierre, mais cela n’aurait pas réussi à rendre l’aspect d’un véritable tatouage.

 

Fabio Viale, Vénus Italique, 2020, marbre blanc et pigments, 173 cm, photo : © Fabio Viale. Détail de l'œuvre
Voir en grand

 

 

Il s’est donc associé à des chimistes pour mieux comprendre toutes les caractéristiques du marbre. Il utilise ensuite la même technique qu’un tatoueur traditionnel : une multitude d’injections d’encre, appliquées avec une grande minutie. La porosité du marbre fait le reste, en absorbant l’encre colorée. Coup de chance, le client ici ne risque pas de bouger !

 

 

 

Le résultat ? Des œuvres fusionnant les modèles classiques et la culture du tatouage, où les dessins colorés rendent les statues presque vivantes.

Pour le choix des motifs, Viale puise notamment dans le répertoire cher aux criminels russes et japonais : une manière pour lui de jouer du contraste entre leur aspect inquiétant et la sérénité des modèles antiques. Alors, Vénus déesse de l’amour ou mafieuse du pays du Soleil-levant ?

 

Les œuvres tatouées de Fabio Viale, photo : © Fabio Viale
Voir en grand

 

Racontée en partenariat avec
L'Office de Tourisme du Havre

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by "espace des arts"

Présentation

  • : le blog de l'espace des arts
  • : L'espace des arts est une galerie municipale qui accueille à l'année toute forme d'expression plastique. Vitrine ou portail de l'art actuel (à travers la peinture, la photographie, la sculpture, etc), elle a pour ambition de proposer gratuitement au public des expositions de qualité en permettant aux artistes de présenter un large éventail de leur travail.
  • Contact

Artistes Eda