Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:35
Petite histoire de l'Art
Artips

Bonjour,
Aujourd'hui : "Les génies, ça ose tout…"
Où l’on coche toutes les cases pour choquer les Américains.

 

 

1932, États-Unis. Le directeur de l’Institut de Detroit a un projet ambitieux : décorer le hall de son musée de vastes peintures murales à la gloire de la ville.

Pour financer tout cela, il fait appel au fils du riche constructeur automobile Henry Ford. Et pour l’artiste ? Le choix se porte sur Diego Rivera, un célèbre peintre mexicain.

 

Diego Rivera, 20e siècle, photographie, Musée Frida Kahlo, Mexico
Voir en grand

 

 

Mais à peine son nom est-il annoncé que les critiques pleuvent. Pourquoi faire travailler un étranger en pleine crise économique, alors que les artistes américains manquent de commandes ? Rivera a en plus un passé anticlérical qui choque les Américains. Et, pire que tout, il est communiste !

 

Diego Rivera, Histoire du Mexique de la Conquête à 1930, 1929-1931, fresque, Palais présidentiel de Mexico, Mexico © 2021 Banco de México Diego Rivera Frida Kahlo Museums Trust, Mexico, D.F. / ADAGP, Paris
Voir en grand

 

 

Tout cela n’empêche pas l’artiste de se mettre au travail. Il commence par visiter les usines de Detroit, dont celle de son mécène Ford. Puis il peint l'histoire de la ville, en insistant sur ce qui fait son identité : l'industrie automobile.

 

Diego Rivera, Detroit Industry Murals, 1933, fresque, Detroit Institute of Arts, Detroit © 2021 Banco de México Diego Rivera Frida Kahlo Museums Trust, Mexico, D.F. / ADAGP, Paris
Voir en grand

 

 

Jusque-là, tout devrait bien se passer. Raté : pour montrer l'unité des ouvriers, Rivera peint des Noirs et des Blancs côte à côte. Dans l'Amérique de la ségrégation, c’est tout simplement scandaleux !

 

Détail de l'œuvre © 2021 Banco de México Diego Rivera Frida Kahlo Museums Trust, Mexico, D.F. / ADAGP, Paris
Voir en grand

 

 

Ce n’est pas tout : Rivera souhaite aussi dépeindre Detroit comme une ville scientifique. Mais sa représentation de la vaccination semble parodier la naissance du Christ…

Sacrilège ! Des comités se forment pour demander que les peintures soient effacées. Heureusement Ford résiste, et le musée peut rouvrir au public.

 

Détail de l'œuvre © 2021 Banco de México Diego Rivera Frida Kahlo Museums Trust, Mexico, D.F. / ADAGP, Paris
Voir en grand

 

 

Le directeur, lui, a le moral au plus bas. Entre la crise et le scandale, il en est sûr, aucun visiteur ne viendra. Eh bien, pas du tout : une foule de curieux se presse au musée, et nombreux sont ceux qui puisent dans leurs maigres économies pour y venir. Personne ne veut rater l'œuvre du sulfureux Rivera !

 

Diego Rivera, Detroit Industry Murals, 1933, fresque, Detroit Institute of Arts, Detroit © 2021 Banco de México Diego Rivera Frida Kahlo Museums Trust, Mexico, D.F. / ADAGP, Paris
Voir en grand

 

Racontée par James Meunier

Bonjour,
Aujourd'hui : "À la belle étoile"
Où l’on remue ciel et terre pour une œuvre d’art.

 

 

Années 1990. Une toile du maître néerlandais Vincent van Gogh vient de réapparaître dans les réserves du musée de l’Ermitage, en Russie. On y voit une maison de la commune d’Auvers-sur-Oise et plusieurs personnages dans la nuit. Mais il y a surtout un détail qui fait rapidement parler de lui…

 

Vincent van Gogh, La Maison blanche, la nuit, 1890, huile sur toile, 59 x 73 cm, Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, photo : Olpl
Voir en grand

 

 

C’est un astre extrêmement brillant dans le ciel, qui attire immédiatement l'attention d'une équipe de scientifiques. Cette lumière a-t-elle été inventée par l’artiste ? Dans le cas contraire, il existe peut-être un moyen de découvrir de quelle étoile il s’agit…

 

Détail de l'œuvre, photo : Olpl

 

 

L’enquête commence. Première étape, connaître la date à laquelle l’œuvre a été réalisée. Facile : Van Gogh en parle dans une lettre à son frère Théo, le 17 juin 1890. Il l’a donc probablement peinte peu avant.

En consultant les relevés météorologiques de l’époque, les scientifiques découvrent que le mois de juin 1890 était particulièrement maussade, exception faite d’une éclaircie entre le 15 et le 17. Le ciel dégagé du tableau date sans doute de ce moment-là !

 

Vincent van Gogh, Portrait de Théo van Gogh, 1887, huile sur toile, 19 x 14 cm, Musée Van Gogh, Amsterdam, photo : Botaurus
Voir en grand

 

 

Grâce à cette information, les scientifiques dressent la carte du ciel du nord de la France au 16 juin 1890. Trois astres étaient alors prodigieusement brillants : Vénus, Mars et Jupiter. Mais laquelle de ces planètes est celle peinte par Van Gogh ?

 

Le système solaire, de gauche à droite sont représentés le Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, 2014
Voir en grand

 

 

Pour le savoir, direction Auvers-sur-Oise. Il faut essayer de retrouver le bâtiment représenté pour connaître son orientation dans l’espace.

Après quatre jours de recherches dans les rues de la ville, les scientifiques mettent enfin la main sur la maison du tableau. Ils découvrent ainsi que l’astre qui a fasciné Van Gogh ce soir de juin 1890 n’est autre que… Vénus. Mystère résolu !

 

Vincent van Gogh, Route avec un cyprès et une étoile, 1890, huile sur toile, 92 x 73 cm, Musée Kröller-Müller, Otterlo, photo : Szilas
Voir en grand

 

Racontée par David Pujos

Partager cet article
Repost0
Published by "espace des arts"

Présentation

  • : le blog de l'espace des arts
  • : L'espace des arts est une galerie municipale qui accueille à l'année toute forme d'expression plastique. Vitrine ou portail de l'art actuel (à travers la peinture, la photographie, la sculpture, etc), elle a pour ambition de proposer gratuitement au public des expositions de qualité en permettant aux artistes de présenter un large éventail de leur travail.
  • Contact

Archives

Artistes Eda