Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 08:35
Petite histoire de l'Art
Artips

Bonjour,
Aujourd'hui : "Prise de bec"
Où l’on découvre que c’est toujours important de donner des détails.

 

 

En 1942, Edward Hopper peint l’une de ses plus célèbres toiles, Nighthawks. On y voit trois clients attablés au comptoir d’un restaurant dans une grande ville, en pleine nuit. Le tableau est bien mystérieux… Heureusement, pour le décrypter, on peut compter sur une alliée de choix.

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

 

Edward Hopper, Nighthawks, 1942, huile sur toile, 84 x 152 cm, Art Institute of Chicago, Chicago © ADAGP, Paris, 2020
Voir en grand

 

 

Il s’agit de la femme du peintre, Josephine Nivison surnommée "Jo". Elle-même peintre, elle tient depuis son mariage avec Hopper un précieux carnet où sont détaillés les tableaux de son époux.

Et c’est une formidable mine de renseignements ! Car, dans ce carnet, Edward lui-même dessine des croquis et donne quelques informations, tandis que Jo y décrit précisément les peintures.

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

 

Josephine Nivison et Edward Hopper, vers 1930, photographie
Voir en grand

 

 

C’est pourquoi, devant un tableau aussi énigmatique que Nighthawks, le fameux carnet est appelé à la rescousse. À l’époque, Hopper est déjà connu comme peintre de la vie quotidienne des Américains.

D’ailleurs, le sujet du tableau est une institution typiquement américaine : un diner, sorte de café-restaurant ouvert toute la nuit. Mais c’est bien Josephine qui donne une explication du titre de l’œuvre…

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

 

Le carnet de croquis d'Edward Hopper avec les annotations de sa femme Josephine Nivison, vers 1930, Whitney Museum of American Art, New York © ADAGP, Paris, 2020, photo : Christian Montone
Voir en grand

 

 

Car Nighthawks, littéralement "faucons de nuit", est un nom bien étrange. En effet, l’expression consacrée pour désigner des noctambules est plutôt "night owl", pour "oiseau de nuit". Pourquoi donc choisir un titre évoquant des oiseaux de proie ?

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

 

Edward Hopper, Croquis préparatoire de Nighthawks, vers 1941-1942, craie grasse et fusain sur papier, 28 x 38 cm, Whitney Museum of American Art, New York © ADAGP, Paris, 2020
Voir en grand

 

 

À la page du carnet présentant la toile, Josephine décrit ainsi l’un des personnages peints : "faucon nocturne (au long "bec") dans un costume foncé, au chapeau gris acier".

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

 

Edward Hopper, Croquis préparatoire d'un personnage pour Nighthawks, vers 1941-1942, craie grasse sur papier, 18 x 10 cm, Whitney Museum of American Art, New York © ADAGP, Paris, 2020
Voir en grand

 

 

La voilà qui associe le profil du personnage à l’inquiétant bec d’un faucon… Il est donc très probable que ce soit également Josephine qui soit à l’origine du titre du tableau !

Malgré cette explication, qui renforce le côté "film noir” de l’œuvre, cette dernière reste plutôt énigmatique… Et c’est sans doute cela qui la rend si fascinante !

Vous n'arrivez pas à voir les images ? Contactez-nous sur jean@artips.fr

 

Edward Hopper, Nighthawks, 1942, huile sur toile, 84 x 152 cm, Art Institute of Chicago, Chicago © ADAGP, Paris, 2020. Détail de l'œuvre

 

 

Racontée par Bernadette Simonneaux

Partager cet article

Repost0
Published by "espace des arts"

Présentation

  • : le blog de l'espace des arts
  • : L'espace des arts est une galerie municipale qui accueille à l'année toute forme d'expression plastique. Vitrine ou portail de l'art actuel (à travers la peinture, la photographie, la sculpture, etc), elle a pour ambition de proposer gratuitement au public des expositions de qualité en permettant aux artistes de présenter un large éventail de leur travail.
  • Contact

Artistes Eda