Paula Modersohn-Becker, née en 1876 à Dresde, est l’une des représentantes les plus précoces du mouvement expressionniste dans son pays.

Paula Becker fait ses études aux Beaux-Arts et se concentre sur la peinture. Elle rejoint le groupe d'artistes indépendants établis dans le village de Worpswede, adepte du retour à la nature, à la terre et aux valeurs simples. Elle y épouse le peintre Otto Modersohn. 

Toutefois sa fougue et sa soif de nouveauté n'est pas rassasiée par les peintres worpswediens. Elle voit en eux un certain manque d'audace qui la pousse à rechercher des inspirations extérieures et effectuer plusieurs séjours à Paris où elle cherche le contact des peintres avant gardistes.

Au cours de ses quatorze années de vie d'artiste, elle réalise environ 750 toiles, 13 estampes et environ un millier de dessins. Son style, particulièrement original, est le fruit d'influences multiples, aux confins de la tradition et de la modernité. La force expressive de son œuvre résume à elle seule les principaux aspects de l’Art au début du XXe siècle.

Elle meurt à 31 ans en 1907, des suites de l'accouchement de sa fille. Jusqu'à l'exposition que lui consacre le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris en 2016, elle est peu connue au-delà des pays germanophones.